Elisabeth WEISSMAN


INVITE D'HONNEUR LIVRE

Diplômée de Sciences Po, Elisabeth WEISSMAN après avoir exercé le journalisme dans la presse nationale et magazine, se consacre désormais à l'écriture de documents et d'essais.
Auteure d'une douzaine d'ouvrages, elle a notamment publié "Les filles on n'attend plus que vous" (Textuel 1995) sur l'engagement des femmes en politique, "La nouvelle guerre du sexe" (Stock 2008), analyse économique de la marchandisation de notre intimité « La désobéissance éthique » enquête sur les phénomènes de résistance contre la dérégulation des services publics (Stock 2010) ainsi qu'une biographie de "Coco Chanel" (Libretto 2013). Elle retrouve avec "Lucie Dreyfus, la femme du capitaine" (Textuel 2015) l'un de ses thèmes de prédilection : l'inscription d'un destin dans l'Histoire, au croisement du singulier et de l'universel, interrogeant une certaine éthique de la responsabilité.

« Lucie Dreyfus, la femme du capitaine » éditions Textuel 2015
Nul n'ignore le nom d'Alfred Dreyfus, cet officier juif accusé à tort en 1894 de haute trahison, dégradé et déporté en Guyane. Mais qui connaît Lucie Dreyfus, sa femme ? Très rigoureusement documentée, l'enquête d'Élizabeth Weissman reconstitue de manière captivante le destin de cette jeune femme affrontant cette machination d'État sur fond d'antisémitisme et restée dans l'ombre jusqu'à aujourd'hui.

« Coco Chanel » éditions Libretto 2013
L'image du tailleur rose de Jackie Kennedy, maculé du sang de son époux assassiné, a fait le tour du monde. Il était signé Chanel. Comment une petite orpheline abandonnée par son père derrière les hauts murs d'un couvent est-elle devenue la célèbre Coco Chanel, à la tête " du plus grand empire constant par une femme " ?

« Flics, chronique d'un désastre annoncé » éditions Stock 2012
Les flics vont mal. Pris eux aussi comme tous les fonctionnaires de l'état dans la tourmente de l'entreprise de déconstruction lancée par l'équipe au pouvoir contre les services publics, mais avec ce paradoxe : alors que le pouvoir fait de la lutte pour la sécurité son fonds de commerce, il attaque de plein fouet les conditions d'exercice et la nature même des missions dévolues à la police républicaine.

« La désobéissance éthique » éditions Stock 2010
Ils sont enseignants, conseillers Pôle Emploi, postiers, électriciens/gaziers, forestiers, hospitaliers, psychiatres, chercheurs, magistrats, policiers… Ils ne feront pas le « sale boulot » qu'on exige d'eux depuis que Nicolas Sarkozy a lancé la plus grande opération de déconstruction et de privatisation des services publics jamais menée. Elisabeth Weissman revendique un regard politique sur la société.

« La nouvelle guerre du sexe » éditions Stock 2008
Le libéralisme économique a fait main basse sur notre sexualité. Sacrifiant notre libido sur l'autel de la flexibilité et de la précarité, il fait de notre capacité à aimer un loisir comme un autre et du sexe une pièce détachée, formatée et optimisée à coups de coachs et de sex-toys. Et si le sexuellement incorrect aujourd'hui, ce n'était pas de revendiquer la part de l'autre dans la relation amoureuse? L'amour comme lieu de résistance

« Un âge nommé désir : féminité et maturité » éditions Albin Michel 2006
Qu'est-ce qui fait que, à l'âge supposé de la « séniorité » tranquille, certaines femmes se donnent la chance de vivre leur ultime désir ? Libérées, pour la plupart, des contraintes familiales et des enjeux professionnels, conscientes de l'urgence du temps qui passe, elles ont l'audace d'entrer en toute lucidité dans une nouvelle ère amoureuse, érotique, artistique, intellectuelle. Régine Lemoine-Dorthois et Elisabeth Weissman mettent à nu une réalité nouvelle et dérangeante : la maturité chez la femme est un âge habité par le désir.





Jean-Claude CZMARA


PARRAIN DU SALON

Jean-Claude Czmara a travaillé pendant près de 40 ans à Bar-sur-Aube où il a été employé de banque.
Auteur d'ouvrages d'histoire locale, il a écrit près de trente livres, en moyenne un ouvrage de vulgarisation ou de spécialisation par an. Il vit dans l'Yonne.

« Troyes de A à Z »

Jean-Claude Czmara, déjà auteur aux Editions Alan Sutton de Bar-sur-Aube en Champagne et de Troyes, 150 ans d histoire, nous livre ici un petit bijou à 26 facettes...
Dans ce dictionnaire rassemblant des morceaux choisis de Troyes, vous dégusterez les spécialités et emprunterez les chemins de rubriques vedettes où chaussettes et andouillettes donnent la cadence pour explorer les inédits de lettres parfois insolites.
Les thèmes se complètent et se poursuivent en un feuilleton passionnant où tout est imbriqué, ciselé en un travail d orfèvre.
On fait dans ce livre des rencontres extraordinaires : un pape fils de cordonnier, le chef de file des romanciers médiévaux, les pionniers des airs, la première sainte canadienne, un inventeur visionnaire, le Phidias français, un génie juif...
Trois circuits exclusifs permettent de belles balades :
« Les huit villes saintes de la banlieue troyenne » ;
« Neuf verrières pour neuf églises »
« Hôtels, jardins et puits... »

Au détour des tourelles et des venelles, des regards vous observent, des bouches vous interpellent.
Et leurs histoires vous poursuivront longtemps encore après avoir refermé cet abécédaire !





Thierry DE CARBONNIERES


L'acteur Thierry de Carbonnières, l'ancien prof de philo de Plus belle la vie, s'est confié dans un premier livre sur « l'étonnante cruauté de son métier ». Il publie un second bouquin « Ils me reconnaissent ».

Passé par le cinéma et le théâtre, Thierry de Carbonnières a aussi fait un détour par Plus belle la vie. Vous vous souvenez de Michel Fournier, le prof de philo du lycée Vincent Scotto ? Cet enseignant avait notamment été accusé d'avoir tué sa fille. L'acteur Thierry de Carbonnières a joué dans une quarantaine d'épisodes de Plus belle la vie. « Une expérience formidable », selon lui, en raison notamment de la rapidité des tournages du feuilleton. Et de son personnage aussi. « Au début, tout le monde l'aime, et puis petit à petit, à chaque fois qu'il entre dans une pièce, on se demande ce qu'il a derrière la tête. Je n'avais jamais joué de rôle de méchant avant. »
Dans Saluts et applaudissements, il dévoile « l'étonnante cruauté de son métier ». « Quand je lis des livres de comédiens qui parlent de leur métier, cela ne ressemble jamais à ce que vivent la majorité des acteurs, explique Thierry de Carbonnières. Ils expliquent toujours pourquoi tel ou tel film a été une expérience extraordinaire. Mais on peut aussi dire qu'on a fait un rôle pour payer le loyer. Et comment les acteurs sont écartelés entre l'espérance, le rêve de décrocher un grand rôle et la nécessité parfois de jouer des rôles que l'on n'aime pas. Cela m'est arrivé une fois, dans la pièce De si tendres liens, dans laquelle j'avais un petit rôle. C'était tellement dur que j'ai décidé de tenir un petit carnet pendant que je jouais. Et puis, j'en ai fait un livre. » Son objectif : témoigner de la dureté de son métier.
(extrait de Télé 2 semaines)
« Ils me reconnaissent » est un roman poignant et hilarant, sur le fameux « quart d'heure de célébrité », que nous promettait Andy Warhol.





Alain BRON


Essais
Psychosociologie :
La Gourmandise du Tapir, avec Vincent de Gaulejac, Desclée de Brouwer, 1995 ; cet ouvrage a été sélectionné par le Revenu français comme l'un des 5 meilleurs livres de management de l'année 1995.

Économie politique :
La Démocratie de la solitude, avec Laurent Maruani, Desclée de Brouwer, 1996.

Romans
Concert pour Asmodée, La Mirandole, 1998. Les droits audiovisuels de ce roman ont été achetés pour une production cinématographique. Ce roman a fait l'objet du « Chemin des Cinq Sens 2004 », manifestation artistique en Ardèche avec Guy Chambon, plasticien et Christine Groult, électroacousticienne (voir le site [archive]). C'est aussi le thème d'un court-métrage réalisé par Fabienne Chauveau.
Sanguine sur toile, éditions du Choucas, 1999. Ce roman a été sélectionné au Salon du Polar de Montigny en 2000, et a obtenu le prix littéraire du Lions Club International 2000. Il a été sélectionné livre FIP par la radio FIP en 2000. Il est publié en ligne par 00h00.com. Les droits audiovisuels ont été également achetés par la Société Française de Production.
Mille et deux, éditions Odin, 2003. Ce roman a été sélectionné pour le prix du Polar de Cognac en 2003, et le prix des Terrasses de Marseille en 2004.
Le fond tu toucheras, éditions Odin, 2005. Ce roman fait l'objet du « Chemin des Cinq Sens », manifestation artistique de mai à novembre 2005 en Ardèche. Il a été sélectionné parmi les dix meilleurs romans de l'année 2005 par le Salon du Polar (Montigny-les-Cormeilles).
Le fruit du doute, éditions Odin, 2009. Ce roman a été sélectionné pour le prix Intramuros de Cognac en 2010.
Maux fléchés, éditions In Octavo, 2011
Vingt-sixième étage, éditions In Octavo, 2013 - Prix Handi-Livres, catégorie roman 2014
Le monde d'en bas, éditions In Octavo, 2015
Toutes ces nuits d'absence, éditions Les Chemins du hasard, 2018

Humour
Comment sourire aux radars, Hachette, 2008.

Nouvelles
Plus de cent histoires courtes depuis trente ans, dont :
Mousse au chocolat, nouvelle sélectionnée dans « Buffet Noir », le meilleur du festival de polar de Cognac en 2000, publié par les éditions Cheminements et en ligne par Cytale
« Comme un ange », « Un refuge de rêve », « La Cavale », « Dame Sennuwy », « Clair obscur », « Partir, c'est mourir un peu », « Traces », "Mon père", "Château de sable", "Vous dansez ?", "L'insoumis", nouvelles écrites pour les Chemins d'art de 2006 à 2017 (Chemin des Cinq Sens, L'Art en chemin [archive]).





Jean-Philippe BLONDEL


Jean-Philippe Blondel est né à Troyes en octobre 1964. Cet écrivain enseigne également l'anglais au lycée Édouard Herriot de Sainte-Savine, aux environs de sa ville natale.
Il mène en parallèle une carrière d'écrivain, en littérature générale comme en jeunesse.

Bibliographie :

« Accès direct à la plage », 2003, éditions Delphine Montalant
« 1979 », 2003, éditions Delphine Montalant
« Juke-box » (roman), 2004, éditions Robert Laffont
« Un minuscule inventaire », 2005, éditions Robert Laffont
« Passage du gué », 2006, éditions Robert Laffont
« This is not a love song », 2007, éditions Robert Laffont
« Un endroit pour vivre », 2007
« À contretemps », 2009, éditions Robert Laffont
« Au rebond », 2009
« Le Baby-sitter », 2010
« Blog », 2010
« Qui vive ? », 2010 (travail d'écriture d'après des photos de Florence Lebert)
« G229 », 2011, Buchet/Chastel
« (Re)play ! », 2011
« Et rester vivant », 2011 Buchet/Chastel
« Brise-Glace », 2011, Actes Sud Junior
« 6h41 », 2013, Buchet/Chastel
« Double jeu », 2013, Actes Sud Juniors
« Un hiver à Paris », 2014 Buchet/Chastel
« La Coloc », 2015 Actes Sud Junior
« Mariages de saison », 2016 Buchet/Chastel






STEF et Guillaume PETIT


Au petit matin, la brume envahit le lac. Le soleil n'a pas encore offert ses premiers rayons que le Grèbe huppé se fait déjà entendre. Sur les berges, les hérons et autres aigrettes attendent immobiles le passage d'un poisson. Soudain, une flèche bleue file à la surface de l'eau, le Martin pêcheur se pose sur son perchoir. Le silence est de mise, le chevreuil sort alors de la forêt pour se désaltérer. Non loin de lui, un sanglier retourne la terre à la recherche de nourriture. Alors que l'homme dort toujours, la faune semble paisible, diversifiée et insoupçonnée. Au fil des photographies et dessins, Guillaume PETIT et STEF vous proposent de découvrir une partie de cette faune composant l'Aube sauvage.

STEF :
Dessinateur aquarelliste troyen, STEF nous livre dans cet ouvrage une autre facette de son talent, alliant différentes techniques de dessin : aquarelle, crayonné, pastel, etc. Grâce à ses illustrations, il nous transmet une vision différente de la nature au bord des lacs de la Forêt d'Orient.

GUILLAUME PETIT :
Passionné de photographie depuis 1999, Guillaume réalise des images publicitaires, de sport et de studio dans le cadre de son métier. Amoureux de la nature, il nous dévoile dans ce livre son travail sur la faune du Parc naturel de la Forêt d'Orient. Variant les techniques de prises de vues, ses clichés témoignent de la richesse du parc aubois.

Aux éditions EXCOM'.





Veronique CAMBO


Tour à tour institutrice, guide-conférencière au Palais des Papes, infographiste, rédactrice en chef de la revue L'homme et le sacré, conseillère en insertion professionnelle, Véronique Cambo n'a cessé, en parallèle, d'écrire et de publier ses textes depuis Journal d'une institutrice de campagne - récit paru en feuilleton dans l'hebdomadaire Tribune d'Orient -, de nombreux articles en tant que correspondante de La Provence, des textes poétiques, et bien sûr ses romans.

Bibliographie

Romans
L'AFFAIRE BARBARINO
Éditions Les Presses du Midi, 1999
MYSTÈRE EN AVIGNON
Editions de la Cardère, 2003
LES COULEURS DE LA COLÈRE Éditions Scène Huit, 2014
CRIME et POESIE Éditions Scène Huit, 2018

Poésie
LA SERPILLERE et autres déshérités Éditions L'homme et le sacré, 2006




Geoffrey LEGRAND


Ingénieur de formation, Geoffrey se réfugie souvent dans les mondes de l'imaginaire pour y dénicher la pincée de rêve dont le réel fait défaut. Il puise dans la grande Histoire autant que dans les mythes populaires, les briques de ses univers où se mêlent réalisme et fantastique, science et magie.
Véritable globetrotteur, Geoffrey a pu se frotter à de multiples cultures venues des quatre coins du monde. Ces voyages ont été l'occasion d'approcher d'autres manières de vivre et de penser, richesse dont les traces se distillent au fil des lignes.

BIBLIOGRAPHIE :
Nouvelles
2012 Le fils maudit, webzine « Mots et Légendes n°6 – La Quête»
2013 Le gardien au fond du puits, webzine « Mots et Légendes n°7 – Catacombes et fonds marins»
2014 Et depuis je compte les heures, dans « Montres Enchantées » aux éditions du Chat Noir
2017 Le calvaire de Zouara, dans « Blessures » aux éditions Flammèches
2017 Le mystère du Vigor Doré, dans « Nutty Dragons » aux éditions Nutty Sheep
Roman
2018 Osukateï, l'Âme de l'Arbre-Mère – Tome 1 aux éditions d'Utoh

RESEAUX SOCIAUX :
Facebook : Geoffrey Legrand auteur




Olivier DEPARIS


Après deux nouvelles parues chez Rivière Blanche dans des anthologies en hommage à P-J Hérault, Olivier publie son premier roman en 2011, un space opera intitulé : Mainmise sur Jakobar.

En décembre 2016 paraît son second ouvrage, Diomède Alpha, aux éditions Armada. En même temps que l'écriture de son troisième roman à découvrir en 2019, il dirige un recueil de nouvelles au sommaire duquel figurent certains parmi les plus grands noms de l'Imaginaire français.

Au terme de deux ans de travail, l'anthologie, intitulée Dimension Paris, vient tout juste de rejoindre le catalogue de Rivière Blanche.

BIBLIOGRAPHIE

2007 Le secret de Cal de Ter
nouvelle
dans l'anthologie : "Le retour de Cal de Ter"

2009 Euther réincarné
nouvelle
dans l'anthologie : "L'épopée Cal de Ter"

2011 Mainmise sur Jakobar
Roman

2015 Conditionnés pour survivre
nouvelle
dans l'anthologie : « Visions de New York »

2016 Diomède Alpha
Roman

2018 Dimension Paris (anthologiste)
Anthologie de nouvelles




Thierry DUFRENNE


Thierry Dufrenne est né le 8 octobre 1964 à Montcy-Notre-Dame dans les Ardennes. Après un baccalauréat scientifique, il suit des études paramédicales à Reims, où il vit, et travaille en radiologie depuis presque trente ans. Fasciné par l'exploration du corps humain et le monde médico-judiciaire, il y contribue par sa profession et y trouve une source inépuisable d'inspiration.
« 7 morts sans ordonnance » est publié en mai 2012. Même si la ville de Reims n'est pas directement citée, le lecteur pourra reconnaître certains décors et se promener bien au-delà des locaux du C.H.U autorisés au public.
La fièvre de l'écriture ne le quitte pas. Il rechute en mars 2013 avec « Effets secondaires ». Toujours situé dans un cadre médical ce très court roman remet en scène certains personnages de 7 morts sans ordonnance et sera le pilote de la suite du « Labyrinthe de Darwin » (sortie septembre 2013).

« 7 morts sans ordonnance » - éditions Ex- Aequo
« Effets secondaires » - éditions Ex- Aequo
« Le labyrinthe de Darwin » - éditions Ex- Aequo
« La Némésis de Darwin » - éditions Ex- Aequo
« Course folle » - éditions Ex- Aequo
« Le syndrome du crocodile » - éditions Ex- Aequo





Agnes MARIN


Née de parents comédiens, Agnès Marin a publié plusieurs romans rendant hommage à la place de la femme dans la société contemporaine. Ses recueils de poésie sont sensibles à la musique des vers et à la douceur picturale des tableaux impressionnistes. Ils reprennent les thèmes universels : l'amour, la nature, la création, la fuite du temps. Plusieurs de ses pièces de théâtre ont été présentées en lecture publique à Paris.

Bibliographie

L'Etreinte (roman, mai 2018, Complicités)
Sous l'amandier en fleur (roman, juin 2017, L'Harmattan)
Sous le prunus en fleur (poésie, mai 2017, Complicités)
La Caresse de septembre (poésie, 2015, Société des Ecrivains)
Le Voyage (roman, 2014, Société des Ecrivains)
L'Alouette (poésie, 2014, Jets d'Encre)
L'Absent (roman, 2013, Société des Ecrivains)
Le Chemin (roman, 2011, Jets d'Encre)
La Caresse (roman, 2009, Jets d'Encre)
Le Jardinier (roman, 2008, Editions du Lau)
Quelque part dans le monde (poésie, 2007, Editions du Lau).




Nathalie LOMBARD


Nathalie Lombard est née le 9 juillet 1967 à Sens. Elle vit avec son mari et ses trois enfants à proximité de Dijon. Parallèlement à son travail, elle s'adonne à ses passions artistiques : l'écriture et la peinture (site internet : www.nathalie-lombard.com). Nathalie a également pour passion la généalogie et surtout la psychogénéalogie, pour laquelle elle a suivi une formation de trois années, elle donne de temps à autre des conférences sur le sujet, pour le plaisir de l'échange et du partage.

Nathalie écrit des histoires drôles pour les enfants (que les grands prendront plaisir à lire aussi !), même et surtout si le sujet ne l'est pas : « Tout ça pour un appareil dentaire », (Sélectionné pour les prix littéraires Les Incorruptibles 2015-2016 et Pep solidaire 2015-2016 (deuxième prix), « Au secours mes parents sont bio zen et sans gluten », éditions le Verger des Hespérides.

Nathalie écrit également des aventure drôles et mystérieuses saupoudrées de fantastique « Les aventures de Paul et Lilas : Le mystère du grenier », « Les aventures de Paul et Lilas : Panique à la ferme », « Les aventures de Paul et Lilas : L'étrange Monsieur Arnold », Thebookedition.

Enfin, des histoires pour adultes :
«Des nouvelles du cœur », éditions Le Hérissons, nouvelles.
Ce qu'elle aime, c'est aller à la rencontre de ses jeunes lecteurs, dans les salons, les écoles, les librairies, les médiathèques et papoter avec eux !




Catherine GENDRON


Biographie :
Catherine Gendron est née en 1957. Elle est écrivain et photographe, formée aux ateliers d'écriture par l'Institut National d'art et de thérapies. Elle anime depuis 2004 divers ateliers en Institutions psychiatriques, maisons de retraites, écoles et auprès de différents publics, autant pour le loisir que pour l'épanouissement personnel.

Elle est aussi formé à la thérapie familiale et consulte à Paris dans le dixième arrondissement de Paris en psycho-généalogie. Les trajectoires familiales et relationnelles sont une source d'écriture. Elle utilise cette médiation dans son dispositif de soin.

Elle est également formatrice dans la relation d'aide auprès des soignants.
Sa formation systémique lui permet de gérer les dynamiques de groupe en les mettant au service de l'inspiration.

Elle organise de nombreux événement associant l'installation, l'écriture la photographie en île de France. Son travail sur le temps a donné lieu a plusieurs performances visibles à la bibliothèque de Chevreuse.

Bibliographie :
Sarabande des anges (Nouvelles)
Le rat dans la machine à laver (Roman)
L'hôtel du bout du monde (2017 – Paul&Mike)





Cecile-Marie HADRIEN


Biographie :
Née le 15 novembre 1969.

Après avoir exercé le métier de designer textile, l'auteure anime aujourd'hui des ateliers d'arts plastiques et d'écriture auprès de différents publics.

Elle a publié des textes et nouvelles dans plusieurs revues dont : Rue Saint Ambroise, Brèves, Moebius, La Femelle du Requin.
Les Danois ne ferment jamais les volets est son deuxième roman.

Bibliographie :
Les Petites filles rêvent de chevaux (2016 – Paul&Mike)
Les Danois ne ferment jamais les volets (2017 – Paul&Mike)









Christian MORIAT


Biographie :
Né à Vendeuvre-sur-Barse dans l'Aube, instituteur puis directeur d'Ecole, il a été président et metteur-en-scène du Groupe Théâtral de Champagne et s'est tourné vers l'écriture de spectacles vivants.
Il a travaillé dans des domaines aussi variés que le Son et Lumière (dont les sept premiers Vindovera), le Théâtre, les spectacles de jonglage et l'animation de rues.
Ses sketches ont été joués lors des matinales de Radio France (France Bleu)
Enfin, il affectionne l'écriture poétique et le roman, qui lui valent d'être parfois lauré lors de divers concours organisés en France ou dans les pays francophones.

Bibliographie :
Romans :
Riton le facteur et son chien Marcel… en tournée : éd. Le Pythagore
La série des Popaul aux éd. Le Pythagore :
*Popaul
*Sacré Popaul
*Popaulissime
La carte à jouer : mention spéciale du jury de l'Association des Ecrivains Haut-Marnais (parution prochaine)
L'école dont l'instit est un cancre (2 vol.) – éd. praelego (épuisé)
Lucile Galatte ou le temps des gauloises bleues – éd. Velours (épuisé)
Le bal des pourris : auto édition (épuisé)
La lieutenant au jupon rouge – auto édition (épuisé)

Théâtre :
5 pièces publiées au Editions ABS, dont 3 créées au Théâtre Darius Milhaud (Paris 19ème)
Les fleurs du paradis : 1er Prix du Théâtre de la Madeleine 2 010
Jamila ou l'enfance lapidée : 1er Prix du Théâtre de la Madeleine 2 011
Elie et les clowns du ghetto : 2ème Prix du Théâtre de la Madeleine 2 011
Le Terreau des migrateurs : 1er prix Scénoblique 2 008 et mention spéciale du jury des« Écrivains Associés du Théâtre ».
Le Métis : 1er prix Scénoblique 1 998
Le village des femmes (Théâtre D. Milhaud)

Poésie :
Hamadryades et autres poèmes – auto-édition (épuisé)
Essence de femmes (auto-édition)

Son et Lumière :
Spectacles Vindovera : De 1986 à 1993 (édit. « Les amis du château »)

Spectacles de rues :
Le chemin des étoiles
Jongleries

Sketches radiophoniques : 450 dont :
La machine à refouler les croquants aux éd. Edilivre en 2 vol.)
Un p'tit dernier pour la route ! aux éd. Edilivre

Un site, une association

Site personnel: http://laplanchamots.fr/
Textes de théâtre et sketches sont proposés sur les sites suivants : le proscénium et la théâtrotèque
Membre des associations suivantes : Salon Orange, Flammes vives et Association des Ecrivains Haut-Marnais.





Lyliane MOSCA


Lyliane Mosca a passé son enfance à Ancy dans l'Yonne. Diplômée d'un bac littéraire, elle s'installe dans l'Aube en 1965. Après une vingtaine d'années passées au sein de différentes entreprises, elle change de voie devient pigiste puis journaliste pour L'Est-Eclair.
Aujourd'hui, Lyliane Mosca se partage entre ses chroniques littéraires, le théâtre, le bénévolat et bien sûr l'écriture. Auteur d'une dizaine de romans dont Une femme en mauve remarqué et préfacé par Philippe Besson, Les Gens de Laborde, Prix du Conseil Général de l'Aube en 2010, elle se distingue par un goût pour le romanesque ; d'une écriture vive et contemporaine, elle est passée maître dans l'analyse des sentiments les plus intimes.

LA VIE RÊVÉE DE GABRIELLE
LYLIANE MOSCA La destinée hors du commun de Gabrielle Renard, fille de la campagne champenoise qui, de Paris à Grasse et jusqu'aux Etats-Unis, sera tour à tour employée de maison, nourrice, muse et figure féminine incontournable de deux artistes majeurs du xxe siècle : le peintre Auguste Renoir et le cinéaste Jean Renoir. La vie de Gabrielle Renard est un roman. Un roman vrai et en couleurs qui commence en 1894, quand, toute jeune, elle quitte sa Champagne natale pour devenir bonne à Paris chez les Renoir. Sa beauté simple mais rayonnante lui vaut de poser bientôt pour le célèbre peintre. Egalement nourrice du petit Jean, le futur cinéaste, elle contribue grandement à...








Emile TISSOT


Métis déraciné, avec ce titre court mais significatif, Emile Tissot entend signifier ce qui sera dans son autobiographie, le fil rouge de son existence, d'abord la solitude d'un enfant orphelin partagé entre deux cultures et ensuite la recherche obstinée de ses attaches familiales.

Fils d'un soldat français reparti en Europe sur le front de l'Est deux ans après la naissance du bébé, l'enfant a vécu en première ligne tous les conflits d'Extrême-Orient, jusqu'à assister à l'âge de 8 ans à l'assassinat de sa propre mère par les Japonais.
Confié à des religieuses, l'enfant intégrera la fédération française des Eurasiens à Cholon, près de Saigon, puis l'école des enfants de troupe à Dalat, pour une formation sanctionnée, à 18 ans, par un engagement dans l'armée. Le jeune soldat n'échappera pas à la mobilisation pour l'Algérie, et de longs mois à défendre le poste de Tizin'Berber en petite Kabylie.

Décidant de quitter l'armée française en 1960, le jeune homme n'aura de cesse de retrouver sa famille, un peu partout dans le Nord-Est de la France, avec des épisodes rocambolesques, comme le vol de sa valise, avec tous ses papiers d'identité, dans un train.

Le hasard d'une rencontre aux Galeries Lafayette à Paris et, surtout, un article de journal paru dans Libération-Champagne début décembre 1962 lui permettront de renouer le fil et de retrouver d'abord une tante, puis sa grand-mère maternelle.




Koffi ATTISS


K. ATTISS est né en août 1975. Il obtient une Licence en langues étrangères appliquées en 2000 et se sédentarise quelques années plus tard dans un service financier. Un contre-emploi qui en appelle un autre puisque l'auteur a conservé dans un coin de sa tête, son envie de raconter des histoires en image...

Après quelques séjours à l'étranger, nourris de rencontres enrichissantes, le temps a fait son œuvre et l'ambition d'écrire s'est affirmée.

L'étincelle a muri, illuminé des pages blanches et donné vie en avril 2018 à la narration de : « De Adam à Zoé ». Soit des milliers de mots qui seront autant d'images dans nos imaginaires.










Claudie PORNIN


« La petite fille de Troyes »

Barbe (au prénom répandu à l'époque) est une jeune Troyenne, à l'œil vif et l'esprit inventif. Elle connaît sa ville comme sa poche et son regard aiguisé perçoit ce que les adultes ne voient pas, sur les vitraux des églises, les saints de pierre et les retables peints, sur les décors sculptés des maisons à pans de bois ou dans la boutique de l'apothicaire. Son appartenance à l'une des familles les plus aisées de la cité, celle des Molé, grands mécènes amateurs d'arts, l'a sensibilisée à la beauté des choses qui l'entourent.

À travers les yeux de Barbe se révèle le véritable personnage central de cette histoire : la ville de Troyes à la Renaissance, sous le règne de François 1er, en ce début de siècle qui fut qualifié de « Beau 16ème siècle ».

Claudie Pornin est conservatrice au musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Troyes. Parisienne d'origine, dès son arrivée en 1995, elle est immédiatement impressionnée par le patrimoine de la ville, exceptionnel à plus d'un titre. Vingt ans plus tard, elle restitue cette richesse dans cet ouvrage, accessible à tous.
Elle a publié Les vitraux des musées de Troyes (1998), Les Remèdes au temps de Molière (collections de l'Apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte, 2005), La sculpture à Troyes au XVIe siècle (in La Vie en Champagne, Le Beau XVIe siècle, 2009).




Sylvine Ploix-Huge


Sylvine Ploix-Hugé, a été finaliste du concours "Nos lecteurs ont du Talent 2013" avec son livre My Senior Year.
Conseillère principale d'éducation, elle travaille actuellement en collège.
Elle confirme son style esthétique qui lui permet d'aborder, avec agilité et éclats, différents thèmes comme l'engagement personnel, la liberté, l'abus de pouvoir, la lutte contre les discriminations, mais aussi l'amitié, la famille et l'amour au-delà de toutes conventions et lois.

Déjà Parus aux éditions Lansdalls :
Demain dès l'aube T1
Demain dès l'aube T2
Les enfants de l'Ourse T1
Les enfants de l'Ourse T2
+ Nouveauté à paraître Novembre 2018










Francis LATTUGA


Né en Algérie en 1940, retraité de l'audiovisuel où il a pu approcher de près et observer, goguenard, la faune artistique, journalistique et politique qui s'agite dans le bocal médiatique.
Il était militant, mais en marge de toute structure, et ce n'est pas de tout repos.
Il a été un pionnier des radios libres et il est très déçu du résultat.
Il a voyagé de par le monde, et il en est revenu perplexe…. et humble.
Il a été surtout poursuivi par une malchance congénitale tenace, et il préfère en rire.
Il est grand père et il a eu envie de raconter tout ça dans « Déjà ! » à une progéniture hilare, gentiment irrévérencieuse mais compatissante.
Et depuis il n'a plus cessé d'écrire, sans jamais perdre le sens de l'humour, pour se moquer gentiment… (enfin pas toujours !) de cette société moderne qui lui semble marcher sur la tête.









Alexandra TOUZET


Les livres ont hanté l'enfance d'Alexandra et l'ont poursuivie au fil de ses études et de sa vie d'adulte. Alexandra, c'est au départ une dévoreuse d'histoire, passionnée de littérature et de cinéma ; de musique aussi. Tous les univers la passionnent, et toutes les époques : de Victor Hugo à Dennis Lehane, d'Anne Rice à Ken Follet, de Fred Vargas à André Gide. Un roman, c'est pour elle la rencontre avec un univers qui fait écho en soi.
Et puis, il y a eu ce matin où cet écho a brusquement résonné en elle. Jusque là, l'écriture, c'était une pause épisodique, dans des cahiers, où elle posait des idées, des bouts d'histoire, des morceaux de vie. Rien de sérieux. Rien qui ne vaille la peine d'être partagé.
Et puis, il y a eu ce matin où, obstinément, une image s'est imposée, plusieurs jours durant. Alexandra a cru pouvoir s'en libérer en la posant sur le papier. Elle a compris plus tard – trop tard – qu'elle avait en fait ouvert une porte. Les notes se sont succédé pour aboutir à un manuscrit. Les éléments ont trouvé un ordre. Le Refuge des Héritiers est né. L'Air a ouvert la danse.

BIBLIOGRAPHIE :
Romans
2016 L'Air – Le Refuge des héritiers 1 aux éditions Encre Rouge (1re édition, puis réédition aux éditions d'Utoh en 2017)
2018 L'Eau – Le Refuge des héritiers 2 aux éditions d'Utoh
Nouvelles
2017 La Sirène, dans « Naufrages et épaves » aux éditions des Embruns
2018 La Vouivre Vagabonde, à paraître dans l'« Antho-noire 2018 » du Festival des Lithaniennes (disponible fin juin)

RESEAUX SOCIAUX :
Facebook : Le Refuge d'Alexandra





Thierry LEROY

Professeur agrégé de Musique
Docteur en Histoire

Thierry Leroy est né en 1966 à Troyes.

Après des études générales secondaires et des études musicales à Troyes, il obtient une Licence de musicologie en 1988 suivie d'une Maîtrise de musique en 1990 à l'université paris IV-Sorbonne.

En novembre 1989, il fonde l'Association Culturelle Hugues de Payns (nommée dans un premier temps Fondation Hugues de Payns) dans le but notamment de faire connaître la mémoire templière de la région troyenne.

En 1991, il révèle l'emplacement du site de la commanderie templière de Payns grâce à une série de photos aériennes.

Il enseigne depuis 1992 l'Educations Musicale ainsi que l'Histoire-Géographie au collège Louis Brisson de Sainte-Savine (10).

Sa passion pour l'histoire médiévale et particulièrement celle de l'ordre du Temple et de son premier maître Hugues de Payns, le conduit à consacrer de plus en plus de temps à collecter les indices qui vont lui permettre de retracer peu à peu la biographie et le parcours du premier maître et fondateur des Templiers que l'on considérait encore, il y a 30 ans, comme un obscur chevalier dont l'origine champenoise restait à prouver.

En 1996, Il présente pour la première fois le résultat de ses recherches sur Hugues de Payns lors d'une conférence au premier mois médiéval de Champagne-Ardenne.

En 1997, encouragé par François Gilet, il crée avec ses amis de l'association culturelle le musée des Templiers/Hugues de Payns et publie la première édition du livre Hugues de Payns, chevalier champenois, fondateur de l'ordre des Templiers pour lequel il obtiendra le prix des Arts et Belles-Lettres de la Société académique de l'Aube en 1999.

En 1998, l'association culturelle fait réaliser un sondage archéologique diagnostic sur le site de la commande. Celui-ci aura lieu la première semaine de septembre et permettra de découvrir les fondations et le pavage d'origine de la chapelle des Templiers de Payns ainsi qu'un trésor monétaire de 708 deniers enfoui à l'époque de Philippe Auguste.

En 2000, le musée des Templiers obtient le Prix des bravos de l'accueil.

En 2003, il est élu membre associé à la Société académique de l'Aube.

En 2005, ses travaux sont cités par Monsieur Alain Demurger (Maître de conférences honoraire à Paris I-Panthéon-Sorbonne) dans son ouvrage sur les Templiers édité aux éditions du Seuil et il est sollicité pour écrire deux articles dans le Dictionnaire des Ordres Militaires en Europe au Moyen Age, un ouvrage collectif à l'initiative du CIHAM (UMR 5648) édité chez Fayard regroupant des chercheurs de toute l'Europe et dirigé les professeurs Bériou (Université de Lyon 2) et Josserand (Université de Nantes).

En 2007, il publie Les Templiers, légendes et histoire aux éditions IMAGO, Paris qui recevra la même année le Prix littéraire du Conseil général de l'Aube. Ce livre le fera participer à diverses émissions de télévision (le journal de 13 heures de TF1 de Jean-Pierre Pernaud, C'est dans l'air avec Yves Calvi ou Secrets d'histoire présenté par Stéphane Bern), a de nombreux reportages réalisés sur les templiers par différentes chaînes européennes et américaines et à une émission de radio sur Europe 1 avec Jacques Pradel.

En 2008, il est élu membre résidant de la Société académique de l'Aube.

En 2009, sollicitant la participation de plus d'une centaine de bénévoles l'association réalise un court-métrage sur l'épopée des templiers de son premier maître Hugues de Payns. Le musée s'agrandit et Thierry Leroy, après avoir obtenu un Master en histoire médiévale à l'université de Reims, s'inscrit en doctorat pour la préparation d'une thèse sur les Templiers en Champagne sous la direction du professeur Patrick Demouy.

En 2011, il publie en auto-édition « Hugues de Payns, la naissance des Templiers », puis « La commanderie et le trésor des Templiers de Payns » l'année suivante.

En 2011, relève un défi il écrivant son premier polar historique Les croix sanglantes, une aventure de Gondemar le Templier accueilli avec enthousiasme chez l'éditeur Pygmalion, Paris.

En 2012, il est choisi comme membre du comité scientifique de l'exposition organisée par le Conseil Général de l'Aube « Templiers, une histoire, notre trésor », rédige plusieurs articles participe au colloque international sur l'économie templière.

En 2013, un sondage géophysique est réalisé sur le site de la commanderie que l'archéologue Gilles Deborde analysera dans un important rapport remis l'année suivante.

En 2014, il écrit le deuxième volet des aventures de Gondemar : Le Templier et le grand secret, édité aux éditions Pygmalion, Paris.

En 2015, il répond à une commande des éditions Ouest-France et signe Le guide secret des Templiers qui l'amènera à réaliser une série d'émissions de radio pour RCF Aube avec Daniel Dermy.

En novembre 2016, il soutient sa thèse intitulée l'ordre du Temple en Champagne à Troyes dans les locaux de la Société académique de l'Aube devant un jury composé, entre autres, d'Alain Demurger, Damien Carraz et Patrick Demouy.

En 2017, il prend part au comité scientifique de la Templars Route à l'initiative du conseil départemental de l'Aube et de la ville de Tomar au Portugal. Cet itinéraire européen rassemblera la France, le Portugal, l'Italie, Chypre et l'Angleterre autour de la question des vestiges et de la mémoire des Templiers.

En septembre 2017, il publie Les nouveaux secrets des Templiers aux éditions Ouest-France et un roman policier contemporain sur fond d'énigme historique et archéologique avec l'écrivaine Lyliane Mosca Le tombeau secret édité aux éditions le Pythagore.

En 2018, avec l'Association culturelle Hugues de Payns, le conseil départemental de l'aube, le maire de Payns, l'archéologue Cédric Roms le maître charpentier et architecte Jean-Louis Valentin, le service des Archives départementales de l'Aube, il impulse l'ambitieux projet Reconstruire la commanderie de Payns .




Claire FOURIER

Diplômée d'Histoire et de l'École Nationale Supérieure des Bibliothèques, Claire Fourier a été professeur de Lettres et bibliothécaire, un temps assistante de l'écrivain Henri Pollès. Une existence itinérante la prive de son métier, elle se consacre alors à l'écriture.

Claire Fourier a emprunté son nom de plume à Charles Fourier pour l'amour de la fantaisie, du sourire et pour la théorie de « l'attraction passionnée » développée par l'utopiste.

En 1987, elle montre le manuscrit en cours de Ce que dit le vent d'Ouest à Maurice Blanchot qui exprime aussitôt son bonheur de lire le texte dans ce qu'il a de libre et range l'auteur aux côtés de Louise Labé et de madame de Sévigné. Mais elle attendra neuf ans pour publier Métro Ciel qui enthousiasme Hubert Nyssen.

Claire Fourier se lie avec Charles Juliet, avec Pierre Sipriot qui confie que Métro Ciel lui a rendu le goût de la littérature et de la vie et qui fait publier Je vais tuer mon mari...

Sensible à l'esprit et à la forme du haïku, Claire Fourier a publié deux recueils correspondant à l'été et à l'automne.

Sous le pseudonyme de Béatrice Clairhell, elle a écrit un texte à la fois sensuel et poétique Saint-Amour ou les vignes du rêve. Ses livres, qui nouent l'introspection à la narration dans un souci de rigueur poétique, entrent difficilement dans un genre défini; c'est pour la commodité qu'il faut les appeler tantôt romans, récits, essais, poèmes.




Jean-Paul WIDMER

Dernières chasses présidentielles
Vingt ans à la tête de Rambouillet et de Marly

Les chasses présidentielles, à l'évocation de ce nom, rares sont les chasseurs qui ne tendent pas l'oreille. C'est un peu un mythe que l'on évoque comme le temple de la chasse en France. Et puis il y a ceux qui y sont allés et ceux qui ont toujours rêvé d'y aller. Pour les évoquer, qui de mieux que Jean-Paul Widmer qui occupa la place de directeur des deux domaines présidentiels, Rambouillet et Marly, pendant près de vingt ans.
Son livre de 210 pages évoque la mémoire de ces lieux, une mémoire qu'il faut conserver tant ces domaines illustrent les fastes de la Royauté puis de la République et montrent combien la chasse a toujours été une affaire sérieuse dans notre pays.
Ce livre, même s'il n'est illustré que d'archives en noir et blanc, sent bon la poésie de la chasse, le respect des belles choses, le sens de l'accueil à la française, en somme l'amour de la chasse et du gibier. Car sur ces domaines, il ne faut pas l'oublier, tout est fait pour le gibier et son développement. L'auteur prend soin de parler de l'élevage des oiseaux mais aussi d'évoquer les fameux tirés, cet aménagement cynégétique spécifique aux faisans qui permet de les faire voler à merveille lors des battues. Il évoque également ses rencontres avec les hommes de pouvoir comme François de Grossouvre qui défendra longtemps ces domaines auprès de son ami proche, François Mitterrand.
Jean-Paul Widmer évoque enfin les réflexions qui ont suivi la suppression des chasses présidentielles par Jacques Chirac en 1995, ainsi que des propositions qui ont été présentées à l'époque pour éviter que se perde l'immense intérêt historique et patrimonial de ces deux domaines. On sent à la lecture de ce livre que l'auteur a été amoureux de son travail et de ces territoires d'exception situés à moins de 40 km de la capitale.




Dany BAYLE RIBES

Née le 20 août 1946 à Bergerac, caserne Davout, Dany BAYLE RIBES est fille de Garde Républicain.

23 mars 1961, son père meurt pour la France en Algérie.

01 novembre 1962, après le décès de sa grand-mère, elle quitte Bergerac pour s'installer à Bayonne, avec sa mère, chez son grand-père maternel.

07 novembre 1968, après les évènements de mai qui ont ébranlé l'économie du Pays Basque, elle embauche à la Société Philips : Cité Paradis à Paris.

04 juillet 1969, elle se marie.

Elle démissionnera le 01 juillet 1970 pour rentrer à l'EDF GDF.

03 juillet 1975, elle donne naissance à son fils Xavier.

1992 - Écrivain public bénévole, elle éprouve le besoin d'écrire autre chose, se faire plaisir. Elle en vient au roman.

12 décembre 1996, son 1er roman « Ma branche latine » paraît aux Éditions La Bruyère. Une biographie romancée. Le cheminement d'une famille espagnole confrontée à l'histoire de deux pays : l'Espagne et la France.

13 septembre 2001, son 2ème roman « L'inconnu du métro » paraît sous le logo de manuscrit.com. Une tragi-comédie contemporaine, parisienne, cocasse, au dénouement surréaliste.

01 décembre 2001, elle est nommée Conseiller à la Direction Commerciale de Gaz de France à Paris-Condorcet.

24 juillet 2002, son 3ème roman, « Le pont sur la Bidassoa » paraît sous le logo de Le Manuscrit. Il s'agit de « Ma branche latine » revu et enrichi d'une vérité qui lui avait été cachée et qui l'a amenée à y introduire, en plus du contexte historique, le contexte politique de l'Espagne et de la France, en parallèle, de 1916 à 1945, à l'époque où tout s'est construit

01/03/2005 elle prend sa retraite de l'EDF, EDF GDF, et Gaz de France.

15 décembre 2005, elle lance sa propre collection romanesque pour adultes sous son propre logo : Editions Oxymores d'Armainvilliers. Paraît alors son 4ème roman : « Compartiments suspects » une comédie policière, un brin satirique, très divertissante qui se joue dans l'express Paris Bâle. Elle en profite pour sortir, aussi, la 2ème édition de « L'inconnu du métro ».

08 août 2006. Suite à d'intéressantes découvertes de documents, elle se déplace sur la mine de Galliarta (Espagne) où depuis est érigé un musée en mémoires des mineurs de ces derniers vestiges des seules mines de fer à ciel ouvert uniques en Europe. Elle reprend tout son texte, et sort la 2ème édition de « Le pont sur la Bidassoa » qui désormais intéresse le Musée Basque, à Bayonne.

Parution, le 13/07/2007, de son 1er conte fantastique pour enfants : « Une montgolfière intersidérale ». Ce livre riche en couleur, au texte dynamique, extraordinairement surprenant et culturel, illustré talentueusement va faire rêver les enfants, et les parents aussi. Conseillé aux enfants de 6 à 12 ans, il ne va manquer d'intéresser les plus petits, grâce aux personnages fabuleux qui enchantent ce conte.

12 mars 2009 _ Un 2ème conte fantastique « Les Fantaisies de la Montgolfière » qui s'inscrit dans la collection : « les Albums du voyage fantastique ».

Le 07/03/2010, naissance de Tony son petit-fils.

27 Juillet 2011 – Un 3er conte traditionnel, bucolique, pour les enfants de 3 à 7 ans qui lui a été inspiré par Tony, son petit fils, à qui elle le dédie.

À paraître, un 5ème et 6ème romans – adultes.

Ecrire pour les adultes fut sa vocation première.





Amira BENBETKA

Auteure chez les éditions « Chérubins Éditions »

BENBETKA Amira est née en 1992 et réside actuellement sur Paris. Passionnée par les langues et l'histoire d'Angleterre, elle se dirige vers des études linguistiques. À Londres, en 2015, elle décroche un Master de traduction.

Son amour pour les animaux la pousse naturellement vers l'écriture. De là à nous faire partager ses histoires, il n'y a qu'un pas, qu'elle franchit rapidement.

Les commémorations de la fin de la Première Guerre Mondiale ne sauraient être totalement justes et complètes que si l'on rend également hommage à l'ensemble des protagonistes qui ont subi cette horreur dévastatrice.
Dissimulés derrière l'ombre des Poilus, d'autres « poilus » n'ont en rien démérité, bien au contraire : les animaux.
Cet ouvrage vous invite à jeter un regard différent sur la Grande Guerre, à vous projeter dans une fiction mêlant humour, drames et situations pour le moins cocasses, où malgré la folie des hommes, les animaux ont démontré un sens inouï de la solidarité.








Beatrice CHAUVIN BALLAY

Mère de 2 grands enfants, Béatrice CHAUVIN-BALLAY travaille en production pour le cinéma et la télévision depuis 30 ans. Parallèlement, elle se consacre depuis de nombreuses années à l'écriture de nouvelles, de romans et d'histoires pour enfants.

Elle vit entre Bruxelles et Paris.

« Allez les filles, debout ! » est sa première publication.




















Patrick DROUOT

Romans :
Les Papys Flingueurs- éd- Encre Bleue 2002 (épuisé)
Les Papys font de la résistance- éd- Encre Bleue 2003 (épuisé)
Les Papys se rebiffent- éd- Encre Bleue 2005 (épuisé)
Les Papys voient rouge- éd- Encre Bleue 2007 (épuisé)
Manuel Garcia- éd- Autre Rive 2005 (épuisé)
Bourreau des cœurs –éd- Pike 2012 (indisponible)
Enquête Champenoise –éd Ravet Anceau 2012
Pas de répit pour les Papys- éd- Encre Bleue 2012 (épuisé)
Antigone- Doud'éditions 2015
Je m'appelais Manuel Garcia – prix AHME 2015
Alexandre, bâtard de Bourbon – Doud'éditions 2017
La vérité sur l'affaire Milena Youri – éd Le Pythagore 2018
Anthologie champardennaise du polar 2018 – Doud'éditions 2018

Romans jeunesse :
La terre d'Aral : l'expédition- éd- edilivre 2011
Au pays de l'araignée rose- éd- Praelego 2012 + Doud'éditions 2014
La princesse et les pirates- éd Vollubilis 2016
Journaliste en détresse – éd Praelego 2012 + Doud'éditions 2016

Contes pour enfants :
Le coucou fugueur- autoédition (illustrations : Claude Miss) 1997
Le pompier des étoiles- éditions Némont (illustrations Bertho) 2008
La forêt en chantier- éditions Némont (illustrations Bertho) 2008
La planète géométrie- Doud'éditions (illustrations Anais Gremion) 2014
L'écran magique – Doud'éditions (illustrations Julie Cannard) 2014 –Prix jeunesse 2015 de Romilly Sur Seine
Le petit poisson rouge qui cherchait sa famille – Doud'éditions (illustrations Marylou Cannard) 2014
Le concierge de l'Antarctique- Doud'éditions (illustrations Marylou Cannard) 2014
Le dragon amoureux – Doud'éditions (illustrations Enzo Miss) 2016

Théâtre jeunesse :
L'ombre capricieuse- éd- Magnard 2004 (épuisé)

Humour :
Petit manuel pour savoir traiter de con son insupportable voisin de façon originale et amusante – Doud'éditions 2014

Scénario :
Mort suspecte (court métrage tourné en 2001)




Francoise GRENIER DROESCH

Après avoir longtemps dessiné, Françoise a eu l'affront d'un personnage qui refusait de se laisser enfermer dans les limites d'une feuille de papier.

Elle a dû aborder le passionnant métier d'auteur afin de transcrire d'autres plans comme au cinéma. Ainsi Le Comte de Nerval a sévi dans son premier roman Le Piano Maléfique.

Depuis, cette passion lui a fait connaître du monde et envisager de publier d'autres textes selon le bon vouloir de son imagination, toujours imprévisible. En retraite, elle n'a plus aucun scrupule à passer des heures sur des histoires assez sombres en général, sauf cas particuliers : quelques histoires pour les enfants car en tant qu'ancienne institutrice, ce serait dommage de s'interdire d'avoir un fervent public de jeunes lecteurs.













Claude FELIX

Biographie Claude FELIX par Dominique RIZET

Claude FELIX, le Major, je me souviens que les Magistrats de la banlieue l'appelaient « Chef » sans se soucier de son grade. La porte de leurs cabinets d'instruction lui était toujours ouverte car il était pour eux un précieux collaborateur, appliqué, soucieux du travail bien fait et de la procédure respectée. Claude entretenait avec eux des relations professionnelles très fortes. En plus d'avoir la technique, il avait aussi la méthode et une incroyable capacité à mettre dans sa poche le plus fermé des juges d'instructions. Durant les dizaines d'années où il a exercé aussi bien en Brigade territoriale qu'en Brigade de Recherches puis à la Section de Recherches de Paris plus tard, il a toujours travaillé avec la même pugnacité. C'est lui qui m'a donné goût aux enquêtes judiciaires. J'étais tout jeune journaliste.

Il m'a aidé à écrire mon premier fait divers, une histoire de chiens abandonnés sur un terrain vague par un maître que le Major s'était mis en tête de retrouver et qu'il a retrouvé !Cet homme de la campagne aurait pu se perdre en région parisienne, mais c'est justement sa bonhommie et son allure qui le faisaient se fondre dans la foule. Sans son uniforme il pouvait passer pour un artisan ou n'importe lequel des anonymes. Son engagement l'a amené à travailler dans bon nombre d'enquêtes difficiles et de se retrouver aux trousses de ceux qu'on appelait « les beaux mecs », voyous du milieu Parisien et en particulier les hommes du fameux gang de la banlieue sud. Dans mon métier de journaliste spécialisé dans les « affaires de Justice » nous avons fait un long chemin ensemble. Je connais toutes les histoires qu'il raconte. J'en ai vécu une bonne partie avec lui. Je l'ai accompagné souvent. Des histoires dures, des affaires drôles, décalées, incroyables…

Des moments particuliers dont il aime se souvenir et qu'il nous raconte toujours avec la même passion. Des moments qui lui ont valu de longues réflexions que l'on ne peut oublier Je pense en particulier aux longues heures passées dans la salle des pas perdus aux Assises de Paris avec Patrice et Agnès Gaudin, les parents de Laurent et Stéphane, deux jeunes hémophiles contaminés dans l'affaire du sang contaminé et partis sans avoir vu passer enfin cette justice

Renseignements complémentaires sur le site de l'auteur :





Joel GREGOGNA

Écrivain ;
Sociétaire de la Société des gens de lettres ;
Peintre ;
Scénariste ;
Ancien universitaire ;
Avocat honoraire.

AUTEUR DE :

Synfilein, Lucapante, Pais, 1992 (sagesse) ;
Corto l'initié, Dervy, Paris, 2008 (essai) ;
Les Arcanes du Triangle secret, Glénat — Véga, Paris, 2009 (essai) ;
La Venise de Hugo Pratt, Dervy, Paris, 2010 (essai) ;
Vitriol Océan, Véga, Paris, 2012 (récit) ;
BD, imaginaire et franc-maçonnerie, Dervy, Paris, 2013 (essai) ;
Un village corse, à Ghjunchetu vers 1860, Numérilivre — Éd. du Bord de Seine, Montesson, 2016 (récit) ;
De moire et satin, Numérilivre — Éd. du Bord de Seine,Montesson, 2016 (haïkus) ;
Les Amants d'Oletta, Maria Ghjentile, Éd. Clémentine, Porto-Vecchio, 2018.

Nombreuses publications philosophiques et poétiques ;
Expositions d'aquarelles ;
Expositions de photos.

À PARAÎTRE :

Aquarelles de Corse, Éd. Clémentine, Porto-Vecchio, 2018 ;
Commentaires sur les réflexions en chambre d'apprentis d'Édouard Plantagenet, Dervy, Paris, 2018 ;
Commentaires sur les réflexions en chambre de compagnons d'Édouard Plantagenet, Dervy, Paris, 2019 ;
Commentaires sur les réflexions en chambre de maîtres d'Édouard Plantagenet, Dervy, Paris, 2019.





Francis TAILLEUR

Serge Mouraux est contrebassiste de jazz, un des plus en vue de la région. Philippe Rappeneau, appareil photo en main, arpente concerts et festivals depuis des décennies. Francis Tailleur de son côté continue de souffler dans son saxophone.

Ces trois passionnés de jazz ont participé à la belle histoire d'Aube Musiques Actuelles, l'association qui organisa 178 concerts entre 1995 et 2015, rassemblant plus de 30 000 spectateurs.

Ils se sont de nouveau réunis (avec Rémy Dufaut et René-Pierre Adam) autour de l'idée de ne pas laisser tomber dans l'oubli vingt années d'activité au service des musiques improvisées. Et une évidence s'est imposée : un livre pour témoigner de cette aventure.

Ils seront présents le dimanche 4 novembre à Saint-Parres aux livres et vous présenteront «Les dégriffés de la cité», superbe ouvrage très abondement illustré qui retrace les années Aube Musiques Actuelles.