Didier CONVARD

Invité d'honneur


Didier Convard, né le 16 janvier 1950 à Paris1, est un scénariste et dessinateur français de bandes dessinées, également auteur de littérature de jeunesse.


Après une école d'arts appliqués graphiques et quatre années d'enseignement de la publicité, Convard rejoint le monde du 9e art en 1972 avec la réalisation d'un ouvrage scolaire, écrit en collaboration avec Serge Saint-Michel : Le Français et la BD. Par la suite il collaborera avec Juillard sur Isabelle Fantouri entre 1976 et 1980 ; date à partir de laquelle il commencera à dessiner de nombreux récits pour le journal Tintin. Là, il rencontre ses grands aînés et maîtres de la BD.


En 1981, Convard succède à François Bourgeon pour les dessins de Brunelle et Colin. En 1986, il conçoit pour le magazine Vécu la série historique Les Héritiers du soleil. Parallèlement à la bande dessinée, il adapte pour Je bouquine des romans classiques tel que Poil de carotte de Jules Renard. Abandonnant progressivement le dessin, il ne se consacre bientôt plus qu'à l'écriture.


Il commence à scénariser de nombreuses histoires, crée des séries reconnues comme Chats et Neige. On lui doit également Souvenirs de Toussaint en 1989, Finkel en 1994 ou encore Polka en 1995. Mais Didier Convard est surtout le chef d'orchestre d'une série ésotérique dans laquelle se mélangent l'histoire du christianisme et de la franc-maçonnerie, et un complot imaginaire relatif au fait que l'histoire de Jésus telle que nous la connaissons serait un infâme mensonge à travers les millénaires. Parmi les illustrateurs, on trouve André Juillard, Gine, Denis Falque, Gilles Chaillet, Éric Stalner et Pierre Wachs : Le Triangle secret, qui se vend à plus d'un million d'exemplaires et dont les droits viennent d'être achetés par un producteur de cinéma[réf. nécessaire].


À la suite du succès de cette série, l'éditeur Glénat a développé la collection « La Loge noire » dans laquelle sont publiées les séries dérivées INRI, Hertz et Les Gardiens du sang qui apportent des précisions sur l'univers du Triangle Secret ou partent dans d'autres directions. Le Triangle secret a été décliné dans plusieurs registres, naviguant entre l'image et l'écrit, puisqu'il fait aussi l'objet d'un roman qui a obtenu le Prix fiction de l'Institut maçonnique. Le second tome, Les Cinq Templiers de Jésus, est sorti aux éditions Mazarine-Glénat.







Dominique ROUSSEAU

Dominique Rousseau, né à Paris le 17 septembre 1954, auteur-illustrateur-bédéiste et journaliste, vit à Avignon depuis 1993.
Après des études de cinéma à Vincennes, il a exercé divers métiers : animateur pour enfants à Suresnes, animateur-éducateur pour des enfants handicapés avec l'Établissement Médico-pédagogique de Suresnes*, co-animateur d'un atelier de théâtre et d'un ciné-club, musicien de jazz dans divers groupes de 1970 à 1987, dont l'Alligator Jazz Band. Il a suivi surtout une formation de comédien de 1983 à 1993 dans les ateliers d'Anne-Marie Lazarini et Monique Fabre, au Théâtre des Athévains à Paris. Rôle marquant : le Capitaine dans « Père » d'August Strindberg, mis en scène par Monique Fabre.

(*) De 2008 à 2016, il a animé un atelier d'écriture et de dessin en pédopsychiatrie au Centre Mérignargues à Montfavet.
Il commence à être publié en 1978 dans BD Hebdo, puis Charlie mensuel... et le journal Pilote.
Ensuite chez Dargaud, il dessine six albums de Condor, marin marseillais, sur des textes de Jean-Pierre Autheman.
Pour les enfants, il a longtemps collaboré à la revue Je Bouquine en réalisant des adaptations d'oeuvres littéraires et a dessiné les enquêtes d'Algernon Bright- six années-, avec Leigh Sauerwein, puis Pierre Le Gall pour la revue I love english. Il a ensuite écrit et illustré « Chintu, la petite danseuse indienne », d'après un spectacle de Claude Dezothez et le Globe théâtre…
Chez Fleurus, il a illustré : pour la collection "Z'azimut" une quarantaine d'histoires policières et participé à une encyclopédie sur l'Egypte ancienne.

Signant des dessins et des articles illustrés sur le Festival d'Avignon dans La Provence pendant près de dix ans, il marque un retour au théâtre pour des créations de costumes et (ou) décors avec Gérard Gelas, Gérard Vantaggioli, Bernard Sorbier, Thomas Ress.
Ayant également développé le dessin humoristique, le semi-réalisme et le réalisme, et pratiquant toutes les techniques de mise en couleurs, il transmet volontiers sa passion du graphisme et de la narration sous forme d'ateliers et de stages.

Dernières parutions :
La Dernière Prophétie - Tome 5 : « La foudre et la croix » Scénario de Gilles Chaillet, Editions Glénat.
Série VASCO
Tome 25 : « Les Enfants du Vésuve », Scénario de Gilles Chaillet, Editions Le Lombard.
Tome 26 : « La Cité ensevelie » d'après les notes de Gilles Chaillet, Editions Le Lombard.
Tome 27 : « Les Citadelles de sables » Scénario de Luc Révillon, Editions Le Lombard.
Tome 28 : « I Pittori » Scénario de Luc Révillon, Editions Le Lombard.
Tome 29 : « Affaires Lombardes » Scénario de Luc Révillon, Editions Le Lombard




Chantal CHAILLET

Chantal Defachelle, épouse de Gilles Chaillet, est née le 1er novembre 1948. Le métier de coloriste n'est pas souvent mis en avant. Pourtant le succès d'une BD est une fine alchimie entre un texte, un dessin et sa mise en couleurs. Métier insuffisamment reconnu – combien sont en couverture ?-, les professionnels de la couleur qui vivent de leur art ne sont pas très nombreux.

C'est souvent une histoire de famille. C'est le cas pour Chantal Defachelle, la discrète mais charmante et efficace Madame Gilles Chaillet. Et effectivement, Chantal Defachelle a accompagné la carrière de Gilles Chaillet.

Elle est créditée d'une trentaine d'albums dont les Vasco sauf le dernier réalisé avec l'outil informatique, quelques albums d'Alix et de Lefranc, les 4 tomes de la Dernière Prophétie et le splendide ouvrage sur le plan de la Rome antique. Rendons aussi à Chantal son idée, celle du scénario d'Intox, cette série médiatico-politique dessinée par Olivier Mangin et dont l'épilogue est sorti en septembre.

Un terrain contemporain où Gilles Chaillet s'aventure rarement et pourtant ce thriller est bien construit, intéressant et terriblement crédible.






Fred VIGNAUX

Né à Toulouse en 1972, Frédéric Vignaux partage sa vie estudiantine entre Toulouse, Montpellier et Lille où il mène des études scientifiques, jusqu'au jour où le virus de la BD (qui le poursuivait déjà depuis fort longtemps !) le rattrape. Il migre tout naturellement vers Paris où il écume les ateliers de BD pour finalement intégrer une école de graphisme. Parallèlement, il rencontre Éric Pailharey lors d'un jeu de rôle grandeur nature, et lui suggère d'écrire des scenarii.

Après quelques courts récits pour des concours et des fanzines leur permettant de parfaire leur collaboration, ils obtiennent un premier prix au festival BD d'Igny. Ils enchaînent rapidement avec un récit complet, L'Ombre des Anciens. Le premier tome de ce projet, initialement prévu en trois tomes, sort aux éditions Pointe Noire, en juin 2002. Malheureusement, suite à la faillite de la maison d'édition, la trilogie restera sans suite. Quelques BD publicitaires plus tard (dont Cassini-Huygens : Objectif Titan pour l'Agence Spatiale Européenne), il signe le projet Time Twins avec Jean-Christophe Derrien au Lombard.

Il a également réalisé les 2 tomes de la série L'Appel des légendes chez Drugstore et Le Pendule de Foucault avec Didier Convard et Éric Adam. En 2014, il inaugure la collection « Ils ont fait l'Histoire » de Glénat en signant les dessins de Vercingétorix.








GINE

De son vrai nom Christian Martinez, Gine est un auteur français né le 1er novembre 1947 à Oran (Algérie). Arrivé en France en 1962, il obtient, après plusieurs déménagements, son diplôme aux Beaux Arts de Montpellier. Dès le début des années 70, il s'installe à Paris et collabore à divers studios de dessins animés avant de réaliser des illustrations puis des séries humoristiques, notamment au "Journal des Pieds Nickelés". Sa première grande série, Capitaine Sabre, voit le jour au Lombard en 1979.

Il rencontre alors Didier Convard et tous deux entament une collaboration qui durera plus de vingt ans. Convard et Gine sont les auteurs de séries importantes comme Mathieu Lamy, Neige, le Triangle Secret, toutes trois aux éditions Glénat, ainsi que de Last chez Blanco et Finkel chez Delcourt. Ces différents projets, à commencer par Neige, ont contribué à faire de lui un auteur reconnu et estimé qui, au fil des albums qu'il a réalisés, a développé un style personnel et d'une intensité rare.

On reconnaît à chaque fois le coup de crayon si particulier, à la fois souple et nerveux de Christian Gine. Il a publié en 2009 le second tome d'un diptyque sur lequel il assurait le dessin et le scénario, qui lui tenait à cœur et intitulé La Grande Ombre (collection Loge Noire).

En 2011, il lance une nouvelle série avec Gilles Chaillet au scénario, un peplum portant le titre : Les Boucliers de Mars. Au Festival BD d'Ajaccio, Gine a reçu le prix Évasion pour le premier tome de cette série.




Renaud EUSEBE

Né en 1970, Renaud EUSÈBE se passionne dès l'âge de 5 ans pour la bande dessinée et sait déjà qu'il veut en faire son métier.
Après un bac littéraire et trois ans à l'école d'art graphique PENNINGHEN, il obtient finalement un diplôme d'art graphique au COPAG et collabore à quelques court-métrages d'animation en tant que décorateur. Ayant également suivit des cours du soir de bande dessinée à l'école DUPERRÉ, il est sélectionné à quatre reprises au concours graine de pro d'ANGOULÈME. Illustrateur sur le conte pour enfants « Le fier Forgeron » paru aux éditions « Un Autre Reg'Art » en 2007, il est le dessinateur de la série BD « La Rose et l'Aigle » dont le tome 1 est paru fin 2010.

BIBLIOGRAPHIE :

Aux éditions un autre Reg'Art :

LE FIER FORGERON (2007) (Scénario Daniel Boucard)

Aux éditions Fauvard :

LA ROSE ET L'AIGLE (Scénario Bruno Césard)
1. Vicomtesse (2010)
2. Citoyenne (2011)
3. Conspiratrice (2012)

LES CHATS DE CASANOVA (2013) (Scénario Nathalie Fauvinet)

Auto-édition :

SIGGUR SERVITEUR DE LA TERRE (2016) (Scénario Sylvie Eusèbe)




Pascal MAGNAT

Pascal Magnat est né en région parisienne. Il a fait ses études à l'École supérieure des arts appliqués Duperré. Il a ensuite travaillé dans différentes agences de communication en tant que directeur artistique, avant de devenir illustrateur freelance. Il vit aujourd'hui dans le 91 à Athis-mons.

2013 / Mad in China, chez Glenat/Sénario et dessin.

2015 / L'Empire : une histoire politique du christianisme /Dessin. Sénario olivier Bobineau

2016 / L'Incroyable histoire du Canard enchaîné /Dessin. Sénario didier Convard

à paraitre juin 2018 / L'Empire : une histoire politique du christianisme tome 2 /Dessin. Sénario olivier Bobineau










Stephane DOUAY

Né en 1970, Stéphane Douay multiplie les expériences artistiques, s'illustre notamment dans des spectacles de rue et de jonglerie, et réalise des affiches, des portraits, des dessins de publicité et quelques albums de bandes dessinées.

Fasciné par Don Quichotte depuis longtemps, persuadé que le livre de Cervantès renferme des symboles kabbalistiques et contient les arcanes de l'univers, il affûte ses pinceaux avec une joie non feinte lorsqu'il s'attelle au scénario du ''Don Quichotte dans la Manche'' et, pour coller au projet, il part vivre en Normandie.












David FOISSARD

Auteur, scénariste et illustrateur BD, il est également le co-fondateur des éditions Studio FGH, à qui l'on doit notamment Egoscopic, une publication réunissant les planches de plusieurs dessinateurs et dont le douzième numéro paraîtra en novembre.

A Châlons sur Marne, l'artiste a choisi de dévoiler les coulisses de son métier et de la création BD. « Une sorte de making of, permettant de découvrir les différentes étapes de construction d'une planche. Je me base pour cela sur le projet réalisé avec Guile sur les super-héros châlonnais (ndlr : lire l'Hebdo du vendredi 21 juillet) et sur Egoscopic.

J'ai sélectionné des brouillons et des esquisses, dont on peut suivre l'évolution. » La transformation des premiers jets en pages dessinées au crayon de papier, l'encrage des dessins au feutre noir avant de les scanner, puis leur mise en couleurs. « L'idée, c'est de partager le travail et la réflexion de l'auteur. Ses hésitations, l'écriture des textes, l'organisation des cases et de l'histoire, etc. » Passionné de comics, David Foissard s'inscrit plutôt dans la BD underground, plus communément appelée BD indépendante. « J'écris et je dessine mes propres BD, sans être obligé de suivre telle règle ou tel mouvement artistique. ».








Philippe ZYTKA

Philippe Zytka, photographe de formation et normand d'origine (il y tient ^^), découvre la bande dessinée en pillant les rayonnages de sa bibliothèque. Après quelques années d'errements professionnels, il revient à sa passion pour l'image en créant une société de production audiovisuelle spécialisée dans l'institutionnel. C'est à cette époque qu'une envie tenace d'écrire de la B.D. se réveille. Il se lance donc dans l'écriture de scénarios et son premier album La Nuit des paras est publié en 2010, l'album reçoit le prix Jean-Hubert Levame « Louis d'Or de la meilleure bande dessinée historique » en 2011. Il est suivi par Commando Kieffer, en 2012 chez le même éditeur. En parallèle de cette activité qui lui prend de plus en plus de temps, il anime des ateliers en établissements scolaires (primaires, collèges et lycées) ou dans des centres d'animation et de loisirs. Avant le troisième album au Triomphe, Commando SAS, qui paraît en 2014, il explore l'univers fantastique de Dofus chez Ankama, pour le Dofus Monster Koulosse, paru en 2013, la même année que le premier tome des échappés, une BD consacrée au pilotes de planeurs du Débarquement de Normandie chez Soleil. L'album reçoit en 2014 le « Prix BD patrimoine du festival AéroBD d'Evreux ». Le second tome des échappés, paraît en 2015.

Entretemps, Philippe Zytka aura édité Les Lions de Maczek, l'épopée de la 1ère Division Blindée Plonaise durant la campagne de France et la libération de l'Europe en 1944/1945, un album auquel il tenait particulièrement.

Screen Wings, est une petite récréation entre copains, un album d'illustrations hommage aux avions mythiques du cinéma et de la télévision qui est lancé au festival BD de Ligugé en 2017.

En juin de la même année, sort le premier tome d'Arcana Historiae, l'album que son ami Jean-marc Stalner lui a demandé d'écrire. Pour l'occasion ils décident de l'éditer et de faire de cette histoire d'aventure inédite le premier tirage de tête de la carrière du dessinateur.

En 2017 également, il créé la maison d'édition INUKSHUK, dont le premier ouvrage L'ombre d'antan : récits de la Grande Guerre, est sorti en mars 2018, un ouvrage collectif, regroupant des récits autour de la Grande Guerre.




Dragan PAUNOVIC

Dragan Paunovic (Paunović) est né en Majdanpek, en Yougoslavie, en 1981. Il est un peintre, auteur de bande dessinée et illustrateur, diplômé du Collège des Beaux-arts et arts appliqués à Belgrade. Il a exposé dans plusieurs expositions collectives et individuelles.

Son premier album de bande dessinée était la communauté des Dardanelles (comics système, Belgrade, 2011) à partir d'un scénario de Pavle Zelic. Il a continué avec une adaptation du best-seller de la Crossroad de Dejan Stojiljkovic Constantine (bandes dessinées système, Belgrade, 2012-13), pour lequel Stojiljkovic a écrit le scénario.

Il est également actif dans le domaine de l'illustration pour les livres et la musique de presse.










Frederic MARNIQUET

Né le 29 Juin de l'an de grâce 1963, à Epernay, je me destinais rapidement à la passionnante mais difficile carrière d'auteur de Bande Dessinée. "Elève paresseux mais assez doué", tel était le portrait que mes professeurs brossèrent rapidement de ma piètre carrière estudiantine. C'est cependant auréolé des palmes laborieuses et tardives du bacchalaurat, obtenu péniblement le jour de mes... 21 ans, que je me lançais à corps perdu dans des études d'histoire qui s'interrompirent aussi brutalement qu'elles s'étaient initiées.

Ce fût alors, la dure période de l'incorporation au sein des troupes d'élite du bureau du personnel de la Base 136 de Toul-Rosières, établissement admirable qui forge à jamais le tempérament d'un homme tel que l'écrivait le grand Rudyard Kipling. Après un temps de souffrances et de luttes incessantes, pour ne pas m'endormir, je quittais cette noble institution pour prendre mon envol dans la "vie active". Autant dire, que je n'avais pas la moindre idée de ce que j'allais bien pouvoir faire afin de gagner mon pain quotidien. Je débutais donc dans le monde merveilleux de la publicité où je fis carrière de 1988 à 2005, en tant que maquettiste au départ, pour créer mon propre studio en 1995.

En 1998, l'opportunité se présenta de réaliser une Bande Dessinée pour une célèbre marque de Bière (que je vous recommande au passage, avec modération cela va de soit), ce qui raviva en moi une vieille flamme que je croyais à jamais éteinte, non pas celle de ma libido mais celle de faire de la BD. Mais, n'étant plus tout à fait irresponsable et déjà père de famille, j'envisageais la chose avec méfiance, voire scepticisme. Cependant, ne voulant pas regretter un jour de ne pas avoir osé tenter ma chance, je décidais de créer un synopsis et de dessiner deux planches dans le but, non pas d'être éditer, mais plutôt de ne pas avoir un jour des regrets. À ma grande surprise, deux jours plus tard, L'ECHO des SAVANES, dirigé par Hervé Desinge me contacta pour me signifier qu'ils acceptaient le projet de SCOTT et HASTING.

J'en fus à la fois bouleversé de bonheur et surpris, car je ne me croyais pas capable d'être scénariste, quant au dessin, je le trouvais plus que perfectible (je rassure mes détracteurs, il l'est toujours!). Ainsi, l'aventure débuta, et la série connut un succès immédiat mais elle s'interrompit brutalement suite à de noires machinations... Je créais ensuite sous le pseudonyme de Gauthier, le prénom de mon fils aîné, la série : MYSTERES en BIRMANIE, racontant les péripéties d'une bande d'anciens pilotes Américains de la seconde guerre mondiale.

Cette série se voulait être un hommage au cinéma de mon enfance (John Ford, Raoul Walsh, Howard Hakws...) tel que je pouvais le savourer en regardant la "Dernière Séance" de Monsieur EDDY. John Wayne, Lee Marvin, Steve Mc Queen, James Coburn... m'avaient servis d'inspiration. Ensuite, je revins à ma passion pour l'Ecosse et la Grande Bretagne avec SEAN MC GREGOR, inspiré par ... mon beau-père, solide gaillard au tempérament bien trempé. Ensuite, ce fût la rencontre avec PHILIPPE CHAPELLE, de cet union, purement graphique et platonnique, allait naître les Aventures de PAUL DARNIER, puis celles, récentes, de JACK BISHOP en association avec mon grand complice et ami, PHILIPPE CHANOINAT, le Rocker au grand coeur.

Avec Phil, nous avons écrit également 4 tomes de la BRIGADE de l'ETRANGE, dont les héros étaient... nous-mêmes (pas mégalos les lascars!) ainsi que des personnages inspirés de Peter CUSHING et Christopher LEE, que les amateurs des films d'horreurs des années 60 connaissent bien. Et l'aventure continue avec la sortie des MYSTERES de WHITECHAPEL : TERREUR SUR LONDRES, co-écrit avec Phil Chanoinat et qui marque un retour aux sources, celles de la littérature policière anglaise : CONAN-DOYLE, AGATHA CHRISTIE... et tant d'autres.

Frédéric MARNIQUET est co-scénariste de Buck DANNY Classic et lancera à partir d'octobre une nouvelle série "Spirits of Scotland" en tant que scénariste, dessinateur et éditeur.
En attendant de nouvelles séries et albums qui n'ont pour but unique que de vous faire rêver...




Jerome GORGEOT

La vie est peut être un long fleuve tranquille mais il y a tout de même parfois un peu de ressac… Pour preuve, ce 4ème tome du carnet de bord autobiographique de Jérôme Gorgeot qui recouvre les années 2013 à 2018.

Au fil des pages, et donc des mois, on assiste aux fluctuations affectives mais aussi d'humeur de l'auteur. Ses frustrations, ses espoirs, ses doutes, ses enthousiasmes, ses agacements… En plein quarantaine, Jérôme Gorgeot évoque sa solitude, son rapport compliqué aux autres… Un récit forcément très autocentré, percuté néanmoins quelquefois par l'actualité.

Et notamment par les attentats de « Charlie Hebdo » qui prennent une résonnance particulière pour ce dessinateur qui fut journaliste dans une autre vie.












Yann LOVATO

Yann Lovato est né à Charleville-Mézières en 1972. Passionné des son plus jeune âge par les activités artistiques : le dessin, le théâtre et la musique. En 1995, diplômé des Beaux-Arts de Troyes, il s'installe en free lance dans la communication et l'illustration. Depuis il illustre des livres de jeunesse.

Après un début notable dans le graphisme et la scénographie (affiches, logos pour de nombreux évenements connus et les théâtres de Paris, dont le théâtre de Pantin) il illustre des ouvrages pour la jeunesse chez différents éditeurs.

















L'ANE NOIR (Guy MICHEL)

Né en 1950 à LANDRECIES (59), Guy MICHEL passe son enfance et son adolescence à LE CATEAU puis s'engage en 1969 dans les Commandos Parachutistes de l'Armée de l'air. Il est lieutenantcolonel de réserve (ER). En retraite, il s'oriente vers la BD.

De juillet 2006 à avril 2008, Il collabore au journal l'AISNE NOUVELLE et y caricature des personnalités sportives et politiques et réalise des croquis lors des procès d'assises. Plus d'une centaine de dessins sont publiés dans ses pages. Puis, c'est dans les pages du journal L'UNION qu'il sévit jusqu'en octobre 2009.

Il dessine pour les hebdos SAINT-QUENTIN MAG, LE PETIT MAG 02, et France CARTOONS et recherche d'autres journaux désireux de publier ses dessins. Pour le plaisir, il les soumet au public sur internet.

Il est membre de France Cartoons, association francophone des dessinateurs de presse. Pour partager sa passion du dessin, il anime des ateliers de BD/ dessin/caricature. Il réalise des caricatures, en live ou d'après photo, lors des manifestations auxquelles il participe.

BIBLIOGRAPHIE

En 1989, Attention! Ils sont a-nîmés! , un album de dessins humoristiques sur les monuments nîmois, édité à compte d'auteur est tiré à 800 exemplaires.

En octobre 2005, l'album ETATS D'ÂNE, autoédité, sort à 2x1000 exemplaires des presses belges. Il résume ainsi les Pensées de l'Âne noir: «Au premier degré, vous allez le haïr. Au second degré, vous allez l'adorer. Humain, il eût été philosophe ou analyste. Par chance, Dieu l'a fait âne.»

L'Âne noir récidive en mai 2008. ÂNE' OMALIES, est tiré à 1500 exemplaires. Il pousse encore un peu plus loin le bouchon de la dérision. Son oeil reste aussi noir que son poil et ses pensées sont parfois ''border line''. Chacun s'y retrouve car «On a tous un peu d'Âne noir en nous».

ÂNE A THEMES voit le jour en juin 2011. Son slogan est: «M'aimerez-vous encore autant après tout ça ?». Tiré à 3000 exemplaires, il est édité par A CONTRESENS EDITIONS.

En septembre 2013, LE BONNET D'ÂNE raconte l'histoire du dit bonnet et conte quelques histoires sur l'appellation péjorative « d'âne ».

En juin 2017 sort « Mon quinquennat de dessins de presse ». 350 dessins de 2012 à 2017.

Avril 2018, « Les Filles de Miss MORGAN » retrace en BD l'action humanitaire de cette riche américaine dans le sud de l'Aisne, de 1917 à 1924 (Préfacé par Xavier BERTRAND, traduit en anglais).

Il travaille actuellement sur plusieurs projets d'albums:

un quatrième volet des Pensées de l'Âne noir;
L'enfance de l'Âne noir ou l'âne qui voulait devenir cheval de course;
La suite du Bonnet d'âne